#FakeFriday

Cette semaine, nous revenons sur un Epic Fail vieux d’un peu plus de 6 ans. ⌛️ Selon un article du blog du Guardian, un des médias les plus lus au monde, la Nasa aurait publié une étude (l’étude Handy) prévoyant la fin du monde !🌍💥

L’information fait alors le tour des plus grands médias français : Slate, Rue89, le Nouvel Obs, le Point. Mais également l’Express, Europe 1, France Info et même Le Monde. 📨📰 Problème : visiblement, aucun des journalistes n’avait lu la fameuse étude avant de publier leurs articles. 🙊

La NASA a tout d’abord publié un démenti précisant qu’elle ne ratifiait « ni l’article ni ses conclusions ». Tout simplement parce que celui-ci était « une étude indépendante ». En vérité, la NASA n’avait pas commandité l’étude. Cette dernière a participé au financement de la bourse qui a permis aux scientifiques d’écrire l’article. 💸

Les auteurs de l’étude Handy, originaires de l’Université du Maryland et du Minnesota, ont ensuite déclaré que leur article avait été mal interprété 🙅‍♂️. En effet ce dernier ont affirmés qu’il n’avait aucune portée pratique dans l’immédiat. Il s’agissait de scénarios théoriques pouvant mener à la fin de la civilisation, et non pas d’une prévision du futur probable du monde réel.

Moralité : quand un article reprend une étude scientifique, il faut être prudent. Lorsqu’elle est mal interprétée par les médias d’ordinaire fiables, les articles sont rapidement démentis et corrigés. Cependant, plus d’une fake news tire son origine d’un article scientifique fictif ou mal interprété ! 👨‍🏫

Ce site utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En utilisant notre site, vous acceptez les cookies View more
Accept
Decline